Scroll Top

Partenaires

Omega Rabbit - Nourriture bénéfique pour la santé

Ambition du projet

ParticipantNomOrganisationPays
CoordinateurGabriele BrecchiaUniversité de Milan (UNIMI)Italie
Partenaire 1Alessandro Dal BoscoConseil pour la recherche et l’analyse en économie agricole (CREA)Italie
Partenaire 2Sebastiana FaillaConseil pour la recherche et l’analyse en économie agricole (CREA)Italie
Partenaire 3
EL-Sayed Mahfouz Abdel-KafyRecherche sur la production animale (APRI)Egypte
Partenaire 4Davi SaviettoINRAE Occitanie ToulouseFrance
Partenaire 5Mathieu GuillervicVALOREXFrance
Partenaire 6Michel ColinCOPRIFrance
Partenaire 7Bayrem JemmaliÉcole supérieure d’agriculture Mateur-Chartage (ESA-Mateur)Tunisie

Les participants italiens : UNIMI, UNIPG et CREA-ZA.

  • UNIMI est l’une des universités les plus importantes d’Italie et son implication directe dans le projet garantit la gestion et les essais expérimentaux sur les lapins en utilisant les installations animales et la ferme disponibles au département de médecine vétérinaire, les essais expérimentaux in vitro sur le sperme réalisés dans les différents laboratoires du même département, l’emballage de la viande de lapin Ω avec le tampon adsorbant et l’évaluation de la durée de conservation de la viande de lapin Ω en évaluant la détérioration oxydative et le profil sanitaire et hygiénique par le biais d’analyses microbiologiques.
  • L’UNIPG participera au projet avec le personnel et les installations de deux départements : Département des sciences agricoles, alimentaires et environnementales et Département de médecine vétérinaire.
  • CREA-ZA est le plus important organisme de recherche agroalimentaire italien, il gère de grands projets de recherche et est capable d’innover radicalement la façon de cultiver dans des contextes difficiles et de produire des connaissances scientifiques qui permettent d’accroître la compétitivité, l’efficacité de la production et la durabilité du système agricole, en favorisant l’adaptation au changement climatique et en augmentant la qualité de la production.

Le partenariat français : INRAE, VALOREX et COPRI.

  • L’INRAE, l’Institut national français de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement
  • VALOREX, principal producteur national d’aliments pour animaux à base de graines de lin
  • COPRI, un producteur indépendant de lapins et d’aliments pour animaux qui développe l’utilisation d’algues dans les aliments pour animaux et produit de la viande et des œufs avec des teneurs plus élevées en n-3.

Ensemble, ils contribueront à décrire les avantages et les contraintes possibles de l’utilisation de produits dérivés du lin et d’extraits d’algues comme source d’alimentation pour les lapins. VALOREX et COPRI fourniront les produits, et l’INRAE apportera les connaissances et l’expertise scientifiques. Ensemble, ils seront impliqués dans des essais en unité expérimentale ou à l’échelle de la ferme. Si les résultats sont prometteurs, ils contribueront directement à la promotion et à l’utilisation du lin et/ou des algues dans la production d’aliments pour lapins par ces entreprises, avec un potentiel d’extension et d’utilisation par d’autres entreprises.

Le partenariat tunisien : ESA-Mateur et ENMV

  • ESA-Mateur, Ecole Supérieure d’Agriculture de l’Université Mateur-Chartage a mis à disposition un Laboratoire de recherche (ADIPARA-Lab) et
  • l’Ecole Nationale de Médecine Vétérinaire -Sidi Thabet (ENMV) une unité de recherche hébergeant une station d’expérimentation cunicole, ainsi qu’une station expérimentale de production de lin (graine de lin) au sein de l’ESA-Mateur. Les animaux à tester appartiennent à la population locale de lapins. L’activité de recherche sera réalisée dans le clapier expérimental de l’école d’enseignement supérieur agricole avec la collaboration d’autres parties prenantes. Les résultats seront diffusés directement auprès des éleveurs et des producteurs de la filière cunicole.

Le partenariat égyptien : APRI

  • APRI contribuera à l’amélioration de l’élevage des lapins et à l’augmentation de leurs performances reproductives, de manière à ce que le contexte dans lequel s’inscrit le renforcement de la coopération avec les petits exploitants soit plus favorable, même grâce au faible prix des sous-produits du lin, qui les encouragera à utiliser les aliments dérivés.

rester informé de l'avancée du projet

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER